Emmanuelle Delafraye

Accueil Publications Silence et Papillons

Silence et Papillons

Editions du Jasmin

Roman jeunesse, à partir de 8 ans

Sélection Prix des Incorruptibles

Sélection Tatoulu

Sélection Livres au trésor

Sélection Libbylit

Sélection Lirenval mars 2014


 

“Je jette des cailloux sur les murs de l’école.

Les autres me montrent du doigt.

La directrice s’approche en fronçant les sourcils.

Elle se met à m’expliquer le règlement de l’école.

Je ne bouge plus, j’ai les poings serrés sur mes cailloux.

Elle recommence ses explications depuis le début.

Je fais celui qui ne comprend rien. Elle parle plus fort.

Mon visage est comme l’eau d’un puits, on ne voit rien en dessous.

La directrice parle encore plus fort,comme si j’étais sourd,

elle répète trois fois chaque mot, elle hurle,

elle découpe les mots comme si elle avait une hache :

CA-ILLOUX IN-TER-DIT ! Hakim, tu comprends ce que je te dis ?

C’EST IN-TER-DIT de jeter des cailloux.”

 

Je m’appelle Hakim, j’ai dix ans et je viens du Maroc. Mes parents m’ont envoyé chez mes grands parents en France pour que je fasse des études et que j’ai une meilleure vie qu’eux. Tout le monde a pensé que c’était une bonne idée. Tout le monde. Sauf moi. Ils m’ont abandonné pour ce pays sans
couleur, sans rire, sans odeur… Bien sûr, je parle le français ; mais j’ai décidé de ne pas desserrer les lèvres. Je ne parlerai plus.
 

L’histoire bouleversante d’un petit garçon qui se sent abandonné et perdu
dans un monde qu’il ne connaît pas et qui s’enferme dans le silence. Mais, entouré de personnages attachants, il va petit à petit réussir à s’ouvrir à cette nouvelle vie. Un roman très émouvant et d’une belle écriture, juste et poétique. Superbe ! À lire sans tarder.

Libbylit

 

La voix du silence. Un monologue. Intérieur. L’enfant qui vient d’ailleurs subit
son exil. Il comprend la langue mais refuse de s’en servir. De s’exprimer. Sa
seule expression : le silence. La non participation. Pas question de s’intégrer.
De se soumettre. A la lecture je deviens cet enfant. Je me débats dans ses
contradictions. Préserver son intégrité. Comment imaginer un futur, une
intégration, quand dans les yeux de l’autre, celui qui est chez lui, je lis la
moquerie ? une certaine peur ?
Et puis l’amitié jaillit. Entre exclus. Ceux que l’école contraint. Ceux qui y sont à leur corps défendant, à leur esprit détonnant… Les amateurs de fenêtres… Les habitués des lassitudes des adultes ou de leur compassion… C’est avec eux qu’Hakim va entrer dans l’oral. Dans la langue. Revivre.
A lire dès le CE2 et dans toutes les écoles ! L’Éducation Civique à l’école
commence par là et en particulier, histoire de secouer les cerveaux, en ces
jours d’identité nationale…

 
Patrick Joquel


Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP | réalisé par Éric Würbel